Click here for search results

Newsletter

Site Tools

Trente ans d’économie du développement

Available in: العربية, 中文, English, Español

5 janvier 2009L’économie du développement moderne a vu le jour à l'époque où les experts rencontraient des difficultés liées à l’industrialisation de l’Europe de l’Est à la suite de la Seconde Guerre mondiale. Les économistes se sont ensuite penchés sur l'Asie, l'Afrique et l'Amérique latine.

Ce domaine, qui s’intéresse aux aspects économiques du processus de développement des pays à faible revenu ainsi qu’aux moyens de promouvoir la croissance économique, a atteint sa maturité en 1978, année où la Banque mondiale a publié son premier Rapport sur le développement dans le monde (ou RDM).

Un aperçu sur l’économie du développement

Depuis cette première édition, le RDM annuel offre un aperçu sur l'économie du développement à un large lectorat international. Ce rapport constitue l'un des principaux supports qui rassemble les connaissances et les recommandations en termes de politique de la Banque mondiale sur les principales tendances en matière de développement dans le monde.

 

Depuis l'agriculture et l'environnement jusqu’aux domaines de la croissance économique et du commerce international, le RDM offre une perspective unique sur l’évolution de la pensée, des politiques et de la pratique dans le domaine du développement international.

 

Intitulé Prospects for Growth and the Alleviation of Poverty (Perspectives de croissance et atténuation de la pauvreté) , le premier RDM était un document de quelques pages qui a rapidement rencontré le succès. Au fil des années, le prestige de cette publication n'a cessé d'augmenter et, dans le milieu du développement international, elle est vite devenue la référence. Des imitations ont suivi et cette initiative datant de plus de trente ans inspire aujourd’hui de nombreux rapports similaires.

 

Un regard critique sur ces trente années de RDM

 

Pour commémorer le 30ème anniversaire du RDM, la Banque mondiale a publié deux nouvelles publications rétrospectives : l’une en version papier et l’autre sous format électronique.

 

Le premier volume est intitulé Development Economics through the Decades: A Critical Look at Thirty Years of the World Development Report (L’économie du développement à travers les décennies :
un regard critique sur les trente années de Rapports sur le développement dans le monde).
Ce volume contient un essai rédigé par M. Shahid Yusuf, conseiller économique auprès de la Banque mondiale, qui explique de quelle façon le RDM a influencé la pensée sur le développement.  

 

Que les rapports tentent de définir les rôles relatifs du marché et de l’État ou qu'ils se centrent sur la manière dont les institutions et les services conditionnent la performance et le bien-être économiques, les RDM sont parvenus, au fil des années, à mobiliser un vaste ensemble de références spécialisées et à bénéficier d’une multitude de données empiriques. 

 

« Il n’est probablement pas exagéré d’affirmer qu’au travers du RDM, de l’IDM et d'autres rapports, la Banque mondiale a grandement contribué à la création d’un intérêt mondial pour des données empiriques et des indicateurs, en commençant par l’indicateur de la pauvreté (1 dollar par jour) qui est devenu une référence depuis le RDM 1990 consacré à la pauvreté », a affirmé M. Yusuf. 

 

Au fil du temps, les RDM ont rencontré des difficultés pour présenter des politiques spécifiques et éprouvées capables de réduire la pauvreté et de favoriser la croissance. Dans le contexte actuel de la crise mondiale, la tâche est désormais particulièrement difficile.

 

Selon M. Yusuf, « Maintenir un développement dans un environnement physique plus hostile et sur une planète surpeuplée requiert une très grande ingéniosité de la part de l'homme. La connaissance devra être à la base du progrès ou devra constituer la solution à une survie décente. Les résultats dépendront principalement de la contribution des sciences dures. Mais j'espère que les sciences économiques ainsi que les autres sciences sociales pourront également relever le défi et apporter leur contribution

 

Perspectives d'avenir : les experts s'expriment

 

Justin Lin
Justin Lin, économiste en
chef de la Banque mondiale

Si l’économie du développement contribue à résoudre les problèmes mondiaux, quel peut être le rôle des RDM ? Cette question fut abordée lors des discussions du panel de la Banque mondiale en décembre 2008. Les intervenants incluaient M. Justin Lin (économiste en chef), Professeur Angus Deaton (Professeur en sciences économiques de Princeton), M. Kemal Dervis (Directeur exécutif du PDNU), Professeur William Easterly (économiste du New York Times) et Professeur Takatoshi Ito (Université de Tokyo).

 

« Etant donné la gravité de la crise actuelle, nous devrions envisager le domaine de la finance mondiale comme sujet d’un futur RDM », a affirmé M. Justin Lin, Vice président et économiste en chef. « Nous devrions prendre en considération l'asymétrie des informations entre les secteurs public et privé, entre les banques solvables et non-solvables et entre les régulateurs des gouvernements et l'industrie bancaire.»

 

M. Lin a ensuite souligné que le capital industriel, les avantages comparatifs et l'adaptation des innovations technologiques devraient également faire l'objet de futures études, car ils représentent des moyens propres à aider les pays pauvres à relancer la croissance et à accélérer le développement, même lors de leur lutte contre le ralentissement économique actuel.

 

Les propos de M. William Easterly mettent en question l’approche de la Banque mondiale envers l'économie de la croissance. Selon lui, « le fait qu’ils n'aient jamais accepté la réalité des importantes imprévisibilité et incertitude de la croissance économique à moyen et court termes constitue la tragédie intellectuelle des RDM de ces trente dernières années».

 

M. Easterly a ensuite suggéré que les économistes spécialistes du développement devraient examiner avec honnêteté les failles des modèles de régression qu’ils emploient. Selon lui, ils devraient également consacrer autant de temps à l’examen des efforts infructueux visant à promouvoir la croissance qu'à pointer les « réussites » surmédiatisées.

 

Archives numériques de tous les RDM

 

The Complete World Development Report, 1978-2009
Rapport complet sur le développement
dans le monde 1978-2009

Pour commémorer cet anniversaire, The Complete World Development Report, 1978-2009 (Le rapport complet sur le développement dans le monde, 1978-2009) est également publié. Cette archive numérique rassemble la collection complète des RDM permettant aux utilisateurs d'explorer,
de rechercher et de consulter toutes les pages de chaque rapport dans leur présentation originale.

 

Le DVD contient également une base de données sur le développement, provenant des Indicateurs de développement mondial 2008, ainsi qu’une chronologie des événements internationaux et de la Banque mondiale de 1945 à 2008.

 

Pour de plus amples informations sur les volumes Development Economics through the Decades: A Critical Look at Thirty Years of the World Development Report (L’économie du développement à travers les décennies : un regard critique sur les trente années de Rapports sur le développement dans le monde) ou sur The Complete World Development Report 1978-2009 (Le rapport complet sur le développement dans le monde,1978-2009), veuillez consulter le site Internet de la Banque mondiale consacré au e-commerce (a).

 

L'édition 2009 du RDM est consacrée à la géographie économique et celle de 2010 traitera des changements climatiques.

L'intégralité de l'ouvrage est en libre consultation (en anglais) ci-dessous :




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/FRO6NVBMU0