Ressources

 

Europe et Asie centrale

ECA main image
SpacerSpacer
Croissance et réduction de la pauvreté
  • Au début de la décennie 90, la pauvreté a progressé dans nombre de pays de la région Europe et Asie centrale (ECA), ce qui a écarté plusieurs d’entre eux de la bonne trajectoire pour réaliser le premier objectif de développement pour le Millénaire (ODM), à savoir réduire la pauvreté de moitié d’ici 2015. Plus récemment, une reprise et une croissance solide ont permis de réduire sensiblement la pauvreté dans plusieurs de ces pays et de remettre un bon nombre d’entre eux sur la bonne voie. En effet, dans la région Europe et Asie centrale, 41 millions de personnes sont sorties de la catégorie des pauvres vivant avec 2 dollars par jour, entre 1998 et 2003 (eu égard au climat froid qui caractérise cette région, les experts estiment le seuil de 2 dollars par jour plus indiqué)1
  • Cela étant, en se fondant sur les données de 1990, la référence habituellement utilisée pour les ODM, une nouvelle poussée de la croissance est indispensable pour permettre à tous les pays de la région de réaliser le premier ODM. Par ailleurs, parmi les pays à faible revenu de la Communauté des États indépendants, seul l’Azerbaïdjan devrait pouvoir réduire de moitié le nombre de pauvres vivant avec moins d’un dollar par jour d’ici 2015.
  • En 2004, environ 4,4 millions de personnes vivaient dans la pauvreté extrême dans la région, approximativement 50 % de plus qu’en 1990, soit 0,94 % de la population, à comparer à 0,46 % en 1990. 
  • La croissance des pays à faible revenu de la région Europe et Asie centrale est impressionnante, la croissance du PIB par habitant étant estimée à 11,5 % en 2006, un rythme plus accéléré que dans toute autre région. La région continue de tirer parti du niveau élevé des prix des produits de base et des recettes d’exportation.
  • Le rythme des réformes du climat de l’investissement dans la région a été plus accéléré que dans toute autre région en développement.

États fragiles

  • La pauvreté se concentre progressivement dans les États et territoires fragiles, qui s’entendent des pays dont les structures de gouvernance, les politiques et les capacités sont particulièrement défaillantes. Les États fragiles de cette région incluent le Kosovo et l’Ouzbékistan. Le revenu annuel moyen par habitant s’élevait à 1 600 dollars au Kosovo et à 520 dollars en Ouzbékistan.

Parité entre les sexes

  • Les progrès en matière d’égalité des sexes influent directement sur la réduction de la pauvreté et la croissance par l’augmentation du taux d’activité, de la productivité et du revenu des femmes, et par les effets positifs sur le bien-être des enfants.
  • Dans l’ensemble, cinq pays de la région (Bélarus, Lituanie, Estonie, Moldova et Lettonie) appartiennent au premier quintile du monde en développement pour ce qui est des indicateurs de l’ODM3 sur la parité hommes-femmes. En 2005, la Turquie se classait dans le dernier quintile.

L’éducation des filles, une tradition bien ancrée dans la région, doit être maintenue. 

La région a, en moyenne, atteint l’objectif lié à la parité des sexes – 22 des 25 pays dont les données sont disponibles avaient réalisé la parité dans le domaine de la scolarisation des filles et des garçons dans l’éducation primaire et secondaire en 2005. En Turquie et au Tadjikistan toutefois, les filles restent sous-représentées à ces niveaux de l’enseignement.

ECA girls education
 

Gennadiy Ratushenko

  • En droite ligne des taux de scolarisation historiquement élevés dans la région, les pays de la région ECA affichent des taux de scolarisation des filles dans le tertiaire supérieurs à ceux des garçons en 2005.
  • Les disparités entre les hommes et les femmes sur le marché du travail y sont les moins importantes parmi toutes les régions en développement. D’après les données issues des enquêtes sur les ménages, le taux d’activité des femmes dans la région s’établit à 60 %, voire plus (sauf en Turquie où il est de 38 %).
  • La représentation des femmes dans les parlements nationaux a régressé pendant les années 90. La proportion de sièges occupés par des femmes dans les parlements nationaux est passée de 22 % au début de la décennie 90 à 12 % entre 2000 et 2005, abstraction faite de la Turquie.

Progrès vers la réalisation des ODM liés au développement humain

Nutrition

  • Dans l’ensemble, environ 5 % des enfants de moins de cinq ans de la région présentent une insuffisance pondérale.
  • La Russie et la Serbie ne sont pas sur la bonne voie pour atteindre l’objectif concernant la nutrition. L’Ouzbékistan affiche les niveaux les plus élevés de malnutrition et de carence en oligoéléments dans la région (8 % des enfants de moins de cinq ans en 2004).

Éducation primaire pour tous

  • La région ECA est en passe de réaliser l’objectif fixé en matière d’éducation primaire pour tous. 

Mortalité infantile

ECA child Mortality

Plus de la moitié des pays de la région n’a pas maintenu le cap en ce qui concerne la réalisation de l’objectif de réduction de la mortalité infantile de deux tiers à l’horizon 2015.

Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans est de 32 décès pour 1000 naissances vivantes (2004).

Gennadiy Ratushenko
  • La République tchèque affiche de bons résultats parmi les pays à revenu intermédiaire de la région, le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans y étant passé de 13 décès pour 1000 naissances vivantes en 1990 à 4 décès en 2005, soit une baisse annuelle de 7,9 %.
  • En 2003, la proportion d’accouchements assistés par un personnel qualifié dans la région était de 47 %.

Santé maternelle

  • Le taux de mortalité maternelle dans la région s’élevait à 194 décès sur 100 000 naissances vivantes en 2000, le troisième taux le plus élevé parmi les régions en développement (après l’Afrique subsaharienne et l’Asie du Sud).
  • Les tendances qui se dégagent des données administratives indiquent que la plupart des pays de l’est et du sud-est de l’Europe nouvellement admis au sein de l’Union européenne devraient réaliser l’objectif de réduction de la mortalité maternelle de 75 %. La réalisation de cet ODM est jugée improbable seulement au Kazakhstan, parmi tous les pays à revenu intermédiaire que compte la Communauté des États indépendants.  La réalisation de cet objectif ne semble probable dans aucun des pays à faible revenu de la région.

Lutte contre les maladies

VIH

On estime à 1, 6 million le nombre de personnes vivant avec le VIH dans la région Europe et Asie centrale en 2005—soit une augmentation de près de vingt fois ce nombre en moins d’une décennie.

Les progrès au plan de l’accès à la thérapie antirétrovirale sont d’un niveau inférieur à celui escompté dans la région.

  • L’incidence de la tuberculose s’est accrue dans la région—de 51 cas pour 100 000 habitants en 1990 à 83 cas en 2004.

Utilisation rationnelle des ressources

  • La région est sur la bonne trajectoire pour réaliser l’objectif lié à l’amélioration de l’approvisionnement en eau, mais certains pays ont en réalité régressé dans ce domaine. À titre d’exemple, 94 % de la population ouzbèke avait accès à de meilleures sources d’eau en 1990. Cette proportion est passée à 84 % seulement en 2004.
  • La région n’est pas sur la bonne voie en ce qui concerne l’amélioration de l’accès aux services d’assainissement. La Géorgie affiche de piètres résultats, passant de 97 % de la population ayant accès à des services d’assainissement améliorés en 1990 à 94 % en 2004.
  • La région a enregistré une tendance à la baisse de l’épargne nette corrigée (une baisse de 11 points de pourcentage) due à l’extraction accrue de pétrole, qui n’a pas été compensée par une augmentation correspondante de l’épargne.
MDG

Cliquez ici pour agrandir l’image

Place de la qualité dans les progrès vers la réalisation des ODM 

  • Malgré des taux de scolarisation supérieurs à 95 % au niveau du primaire, à peine la moitié des élèves en quatrième année de ce cycle sont capables de lire au niveau minimal des tests de référence d’aptitude à écrire et à lire de l’OCDE, à comparer à 96 % des élèves des pays de l’OCDE. Si l’élargissement de l’accès à l’éducation et à la santé est important, il n’en est pas moins de la qualité qui, quant à elle, est essentielle.
Aide à la réalisation des ODM
  • L’aide publique au développement (APD) octroyée à la région a décru entre 2004 et 2005. De même, l’APD accordée aux pays à faible revenu de la région (Moldova, Ouzbékistan, République kirghize et Tadjikistan) a diminué dans l’ensemble. Depuis 2001, l’APD accordée à ces pays n’augmenté que de 9 %.
  •  Les financements non concessionnels accordés à l’Europe par la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la Banque mondiale (SFI et BIRD) ont plus que doublé entre 2003 et 2006.

  1Growth, Poverty, and Inequality: Eastern Europe and the Former Soviet Union, Banque Mondiale(2005).



Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/ECSO1679A0