Ressources

 

Objectif 4: Réduire la mortalité infantile

Chaque année, plus de 10 millions d’enfants dans les
pays en développement meurent avant l’âge de 5 ans.

La plupart meurent de maladies qui sont aisément
évitables ou curables au moyen d’interventions
existantes — telles que les infections respiratoires
aigües, la diarrhée, la rougeole et le paludisme. Les
améliorations rapides enregistrées avant 1990 ont
permis d’espérer que les taux de mortalité des bébés et des enfants de moins de 5 ans pourraient être réduits de deux tiers au cours des 25 années suivantes, mais les progrès ont ralenti presque partout durant les années 90.

Les progrès concernant l’ODM relatif à la mortalité infantile sont à la traîne de tous les
autres objectifs.

Les pays ont en majorité réduit la mortalité infantile depuis 1990, mais les progrès ne
suffisent pas pour atteindre la cible de l’ODM — qui exige une diminution annuelle de 4,3 % sur la totalité de la période.

Seules deux régions, Asie de l’Est et Pacifique et Amérique latine et Caraïbes, sont sur
le point d’atteindre la cible de l’ODM. Mais, même dans ces deux régions, plus de la moitié des pays ne suivent pas la bonne trajectoire.

Les progrès sont particulièrement lents en Afrique subsaharienne, où les troubles sociaux et l’épidémie du VIH/SIDA font grimper les taux de mortalité infantile et juvénile.

Jusqu’en 2005, aucun pays d’Afrique subsaharienne n’était bien engagé pour atteindre l’objectif, et 33 seulement sur 147 (22 %) pays en développement enregistrent assez de progrès pour atteindre l’objectif sur la base des tendances actuelles.
Spacer

    Fig. 1
Cliquez ici pour agrandir l’image

L’écart entre l’objectif et la réalité est le plus
important en Afrique subsaharienne, mais des
millions d’enfants sont également menacés
en Asie du Sud.

L’Asie de l’Est et le Pacifique et l’Amérique latine et les Caraïbes maintiennent pratiquement le cap, mais les moyennes régionales masquent
de larges variations entre pays.
Plus de la moitié des pays des régions
Moyen-Orient et Afrique du Nord et Europe et Asie centrale ne suivent pas une trajectoire permettant d’atteindre l’objectif.

CIBLE 5 : Réduire de deux tiers le taux de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans.
Fig. 2
Cliquez ici pour agrandir l’image

   

Un effort concerté visant à améliorer la mesure de la mortalité juvéno-infantile a permis de combler bien des lacunes dans la série de données internationales et révèle que de nombreux pays ne parviennent toujours pas à atteindre la cible, alors même que les moyennes régionales s’améliorent.

Sur la base des estimations jusqu’à la fin de 2005, seulement 33 pays sont bien partis pour réaliser une réduction de deux tiers des taux de mortalité.

Tous les pays d’Afrique subsaharienne sont mal engagés, et dans certains pays les taux de mortalité augmentent depuis 1990.

Certaines études récentes indiquent des diminutions rapides des taux de mortalité.


Fig. 4
Cliquez ici pour agrandir l’image

L’écart dans la mortalité chez les moins de 5 ans entre l’Afrique subsaharienne et d’autres régions est essentiellement imputable à la mortalité juvénile plus élevée (entre 1 et 4 ans). Mais la mortalité néonatale
et la mortalité post néonatale sont aussi les plus élevées dans cette région.




Permanent URL for this page: http://go.worldbank.org/R9W5TMZYA0